NEWSLETTER Swiss Recycling - février 2013

Après le succès remporté par le MAGAZINE Swiss Recycling, vous pouvez à nouveau vous réjouir des nouveautés sous forme de papier en mai. D'ici là nous souhaitons vous tenir au courant au moyen de cette NEWSLETTER électronique.

Meilleures Salutations
Patrik Geisselhardt, au nom de l'équipe Swiss Recycling

Swiss Recycling

Les sujets suivants sont abondés:

Point principal: Des détaillants assument leur devoir et déchargent les communes
Nouveautés: "Je trie." - commander gratuitement des affiches!
Collecte optimisée: Check-up Swiss Recycling
Point de vue: Courrier bouteille 2013 – à commander maintenant
Tableau noir: Pourquoi récolter avec TEXAID?

Point principal: Des détaillants assument leur devoir et déchargent les communes

PET-Recycling Schweiz a attiré l’attention sur les points de collecte PET dans le commerce de détail, au moyen d’une campagne d’information au Tessin et en Suisse romande, afin de décharger les points de collecte communaux. Les premiers résultats sont réjouissants.

La Suisse fait partie des rares pays au monde où il est possible de rapporter les bouteilles en PET vides tant aux points de collecte officiels des communes / villes que dans le commerce de détail. Cette collecte double fonctionne dans toutes les régions du pays et représente une raison essentielle pour laquelle aujourd’hui plus de 8 bouteilles en PET sur 10 sont recyclées.

 

Pendant la campagne d’information, un million de bouteilles en PET supplémentaires ont été rapportées dans le commerce de détail. En même temps, les points de collecte officiels ont été déchargés de près de 600'000 bouteilles.

Toutefois, pour qu’un système de recyclage soit réussi, il ne suffit pas d’avoir un taux élevé de revalorisation. Le système doit aussi remplir des critères économiques. Le système de PET-Recycling s’en tire toujours très bien à cet égard, mais il y a quand même des raisons de s’inquiéter: bien qu’il existe toujours plus de points de collecte PET, la quantité de collecte PET augmente beaucoup moins fortement par rapport au nombre de points de collecte. Au lieu de cela, les quantités se déplacent unilatéralement des points de collecte engagés dans le commerce de détail vers les points de collecte facultatifs des villes et des communes. La charge pour les communes augmente de plus en plus, tandis que l’infrastructure de collecte existante du commerce de détail ne peut pas être entièrement exploitée. Ceci se répercute négativement sur l’efficience des coûts.

En Suisse romande et au Tessin, l’exigence de service public est particulièrement sévère. Un nombre d’autant plus important de communes et de villes exploitent elles-mêmes des points de collecte PET officiels: environ 50 pour cent des bouteilles sont éliminés par les communes, et 25 pour cent seulement par le commerce de détail. Les 25 pour cent restants sont pris en charge par d’autres points de collecte facultatifs (installations sportives, écoles ou entreprises).

La campagne d’information a pour but de décharger les communes

L’introduction dans toute la Suisse de la taxe de sac poubelle selon le principe du pollueur-payeur conduira à une augmentation du taux de recyclage et, partant, augmentera encore la charge pour les points de collecte officiels. C’est la raison pour laquelle PET-Recycling Schweiz a lancé en novembre 2012 une campagne d’information pour le Tessin et pour la Suisse romande. La population est encouragée à rapporter plus souvent les bouteilles en PET vides dans le commerce de détail, pour rétablir l’équilibre du système de collecte à deux voies. Il ne sera pas possible de réaliser une modification fondamentale du comportement d’élimination. Ce ne sera pas l’objectif visé, car chacun décide lui-même en fin de compte de la variante d’élimination qui lui convient le mieux.

Des heureux gagnants de Lausanne à Lugano

PET-Recycling Schweiz a associé la campagne d’information à un concours pour augmenter l’attention portée à ce sujet et créer une incitation à l’élimination dans le commerce de détail. Les participants au concours doivent juste marquer une bouteille en PET de leur adresse et jeter la bouteille dans un conteneur de collecte PET ordinaire bleu et jaune chez un détaillant. Des gagnants de Lugano à Lausanne ont eu le plaisir de se voir offrir au total 90 bons d’achat d’une valeur de 200 francs. Le prix principal, une nouvelle «VW eco up», sera tiré au sort à la fin de la 2e campagne en avril 2013.

Les premiers résultats sont prometteurs

Pendant la campagne d’information en novembre, puis en décembre, la quantité de collecte tessinoise et romande a augmenté de 2 pour cent au total par rapport à l’exercice précédent 2011. La seule exception est constituée par le canton de Neuchâtel: en raison de la taxe de sac poubelle instaurée depuis peu, la quantité de collecte du PET a même augmenté de 30 pour cent. Exprimé en chiffres absolus, le commerce de détail a enregistré une augmentation de plus d’un million de bouteilles en PET, tandis que les points de collecte des communes tessinoises et romandes ont été en même temps déchargées de près de 600'000 bouteilles.

Bien que ces résultats soient prometteurs et montrent que ces variantes d’élimination de déchets sont tout à fait bienvenues, la répartition des quantités reste encore trop déséquilibrée. C’est pourquoi PET-Recycling Schweiz lancera en avril 2013 une 2e campagne.

Une lettre d’information avec concours est également prévue. Désormais, des affiches seront placées en plus autour des sites des détaillants et à titre de remerciement et d’incitation spéciaux, les consommatrices et consommateurs recevront un sac pratique en PET leur permettant de transporter les bouteilles vides aux magasins de vente et d’utiliser ensuite le même sac pour les denrées alimentaires achetées.

Nouveautés: "Je trie." - commander gratuitement des affiches!

En octobre 2012 a démarré la campagne de sensibilisation dans toute la Suisse intitulée «Je trie.» de Swiss Recycling et de ses membres. Cette campagne familiarise la population avec le thème du recyclage et motive à la participation.

Cette année, pendant deux fois deux semaines, des célébrités prendront de nouveau fait et cause pour la collecte sélective, par le biais d’un affichage dans toute la Suisse. En plus du perfectionnement du contenu de la campagne et de cinq célébrités supplémentaires parmi les partisans, les communes suisses ont dorénavant la possibilité de commander gratuitement des affiches à placer à leur gré auprès de Swiss Recycling.

Lara Gut, Tom Lüthi et Simone Niggli-Luder, les trois sympathiques sportifs suisses qui ont pris fait et cause pour la collecte sélective lors de la première vague de la campagne ont été exceptionnellement bien accueillis par la population. D’autres sujets d’affiche présentant des sportifs populaires sont déjà en cours de préparation. Il est réjouissant de voir que le cercle des célébrités préconisant la collecte sélective a presque triplé depuis lors. De la branche musicale, nous souhaitons la bienvenue à Luca Hänni – gagnant l’année dernière du casting-show de la chanson Deutschland sucht den Superstar. Autres nouvelles participantes: Fabienne Louves, qui a remporté la compétition MusicStar et Stefanie Peters, chanteuse de hip-hop bernoise, mieux connue sous le nom de Steff la Cheffe. Nadine Strittmatter, mannequin et actrice de renommée internationale, qui s’engage déjà pour l’environnement par le biais de la fondation «myclimate» prend désormais également fait et cause pour la collecte sélective. Nous sommes par ailleurs extrêmement heureux de la participation de Bertrand Piccard, scientifique et explorateur.


Non seulement les affiches des campagnes sont belles, mais elles s’adressent désormais à un plus grand public grâce à l’extension du cercle de partisans. Swiss Recycling offre dorénavant aux communes suisses la possibilité de commander gratuitement des affiches sélectionnées. En cliquant sur le lien ci-dessous, vous parviendrez à la vue d’ensemble des affiches et au masque de commande. Vue d’ensemble des affiches

Collecte optimisée: Check-up Swiss Recycling

2012 a montré que le concept du check-up Swiss Recycling a fait ses preuves. Des communes suisses ont demandé près de 100 fois à Swiss Recycling de procéder à un check-up de recyclage au cours de l’année précédente.

Ce check-up propose aux communes l’opportunité d’optimiser leur système de collecte, à la fois en économisant des frais et en réalisant des améliorations écologiques. A l’occasion d’une visite sur place, Swiss Recycling se fait une idée de la situation locale. Conjointement avec les personnes responsables, on détermine les domaines présentant un potentiel d’amélioration pour ensuite ajuster individuellement le mandat. A l’appui d’une analyse détaillée des décomptes de frais, on vérifie par exemple si la commune ne paie pas un montant excessif pour la logistique et l’élimination, et si les indemnités pour les substances valorisables collectées sont d’actualité.


Swiss Recycling a élargi l’offre du check-up de recyclage par un système modulaire qui offre la possibilité non seulement aux communes mais aussi aux écoles, aux hôpitaux ou aux complexes de bureau de traiter de questions spécifiques de manière approfondie et d’aborder les besoins spéciaux – qu’il s’agisse d’adaptations au niveau de la construction, de concepts de marquage ou de l’optimisation de la gamme des fractions collectées.


Ce système modulaire est très bien accueilli. L’année passée, il a été notamment fait usage de l’offre d’accompagner la construction ou les rénovations d’un point de collecte principal. Swiss Recycling a toujours fourni un soutien précieux et compétent dans divers projets.

Point de vue: Courrier bouteille 2013 – à commander maintenant

Le nouveau Courrier bouteille de VetroSwiss est paru début février.

Vous y lirez les arguments en défaveur de l’instauration d’une consigne obligatoire sur les emballages de boissons, ce que la douane a à voir avec le recyclage du verre ou encore comment se présente la situation actuelle sur le marché du verre.

Tableau noir: Pourquoi récolter avec TEXAID?

• Outre une rétribution conforme au prix du marché versée pour la marchandise récoltée, les œuvres d’entraide et les groupes de base reçoivent une part des bénéfices après la constitution de réserves ainsi qu’un dividende limité par voie de contrat.

• TEXAID est l’unique entreprise de ramassage à garantir qu’environ 65 % des habits et chaussures usagés récoltés en Suisse sont triés. En comparaison avec ses concurrents helvétiques, TEXAID dégage moins de recettes en raison du tri. Elle veille en revanche à une mise en valeur plus écologique et conforme aux besoins du marché.

• En exploitant ses propres centres de tri, TEXAID crée de nouveaux emplois et empêche l’exportation de déchets et de textiles inutilisables. En tout, TEXAID compte environ 120 postes fixes.

• Les œuvres d’entraide associées sont actionnaires de TEXAID. Plus que de simplement prêter leur nom, elles contribuent activement aux fonctions opérationnelles par le biais de leurs groupes de base et programmes d’occupation qui assurent les ramassages. Les gains réalisés par TEXAID alimentent les caisses des œuvres d’entraide, qui sont également actionnaires de la TEXAID Textilverwertungs-AG et qui supportent par conséquent un certain risque lié à l’entreprise. En outre, les œuvres d’entraide utilisent une partie des vêtements récoltés pour leurs projets d’aide. Contrairement à ce que l’on observe chez les concurrents, le don d'habits à TEXAID par le biais du conteneur se révèle ainsi quadruplement efficace: il met des vêtements à la portée des petits budgets, ménage l'environnement, crée des emplois et apporte un soutien direct à six œuvres d'entraide et à leurs groupes de base.

• TEXAID est l’unique entreprise de la branche à publier son bilan annuel; ses comptes sont contrôlés par une fiduciaire indépendante (Visura).

• TEXAID contribue à calmer le jeu sur le marché des collectes d’habits en Suisse. Le «bureau de coordination des collecte de textiles en Suisse», qui regroupe les trois grandes organisations de collectes d’habits, a été créé sur l’initiative de TEXAID, qui en assure la gestion. Le centre coordonne les ramassages dans les rues et simplifie pour les communes la procédure d’autorisation en déposant une demande collective.

• TEXAID est membre de l’association Swiss Recycling, qui réalise un travail d’information dans les écoles et auprès du public sur le tri et le choix des textiles ainsi que sur la mise en valeur des matières secondaires.

 

Swiss Recycling

Swiss Recycling, en tant qu’organisation faîtière, promeut les intérêts de toutes les organisations de recyclage actives dans le domaine de la collecte sélective en Suisse. Son interconnexion permet l'échange d'expériences entre les membres de l'association ainsi que la réalisation de synergies.

Swiss Recycling est une organisation indépendante, à but non lucratif. Elle est une interlocutrice compétente pour toutes les questions touchant au thème du recyclage – et ce pour tous les groupes cibles tels que la population, les points de collecte, les écoles, les autorités, les instances politiques et économiques.

Swiss Recycling sensibilise au recyclage grâce à son travail de communication. La revalorisation ménage les ressources, économise l'énergie, réduit la pollution au CO2 et crée des matières premières secondaires. C'est la collecte sélective correcte qui est décisive en l'occurrence.

Swiss Recycling – afin que le Recyclage tourne Rond.

Toutes les organisations de recyclage pratiquant la collecte sélective dans toute la Suisse peuvent adhérer à l'association Swiss Recycling. Ses membres actuels sont les organisations suivantes:
•    FERRO Recycling (boîtes de conserves et tôle d'acier)
•    Coopérative IGORA (emballages en aluminium)
•    INOBAT (piles)
•    PET-Recycling Suisse (bouteilles de boissons en PET)
•    Fondation SENS (petits et gros appareils électroménagers et électroniques)
•    Fondation Suisse pour le recyclage des sources lumineuses et luminaires SLRS (lampes et éclairages)
•    SWICO Recycling (électronique de bureau et de divertissement et télécommunication) 
•    TEXAID Textilverwertungs-AG (textiles et chaussures)
•    VetroSwiss (verre d'emballage)

La fusion dans l'Association Swiss Recycling offre aux adhérents la possibilité de défendre des objectifs et des préoccupations communs vers l'extérieur et de coordonner des mesures de communication. Sa tâche principale consiste à sensibiliser au recyclage et à informer au sujet du tri et de la collecte corrects.

Swiss Recycling
Naglerwiesenstrasse 4
8049 Zurich

Tél. +41 (0)44 342 20 00
Fax +41 (0)44 342 29 55
info(at)swissrecycling.ch
www.swissrecycling.ch