Nouveautés Swiss Recycling – février 2014

Notre Newsletter électronique vous apporte 2 à 3 fois par année, sous une forme compacte, des nouvelles concernant le recyclage.

Avec nos meilleures salutations
Claudia Bucher, au nom de l'équipe Swiss Recycling

Les sujets suivants sont abondés:

Point principal: Congrès des communes sur le recyclage 2014 - Recyclage 2030
Nouveautés: Nouveaux adeptes de renom pour la campagne " Je trie. "
Collecte optimisée: Deux fois plus de points de collecte facultatifs du PET que de boîtes aux lettres de la Poste.
Point de vue: Taux de couverture des coûts élevé dans le recyclage du verre
Tableau noir: Autres thématiques liées au recyclage et au développement durable

Point principal: Congrès des communes sur le recyclage 2014 - Recyclage 2030

Le Congrès sur le recyclage pour les communes 2014 s'est déroulé le 16 janvier à Soleure. Swiss Recycling et l'organisation Infrastructures Communales peuvent faire la rétrospective d'une manifestation réussie.

Mis à part les exposés des hôtes étrangers qui ont fourni un aperçu des collectes sélectives en Hollande, en Allemagne et en Autriche, les participants ont reçu des informations intéressantes sur des projets pilotes et sur l'évolution de la collecte sélective en Suisse. Des orateurs de divers secteurs ont donné une vue d'ensemble du paysage suisse du recyclage pour les années à venir et de ses possibilités d'amélioration. Le projet « Recyclage 2030 » en est l'élément central.

Optimiser au lieu de maximiser
Recycling 2030, lancé par Swiss Recycling, a démarré à la fin 2013 et vise à démontrer de manière exhaustive les possibilités de développement vers la gestion des ressources et à mettre en œuvre les mesures ad hoc. Le fondement du projet consiste à trouver des taux de valorisation optimaux au lieu de miser sur une maximisation des taux. Il s'agit donc d'agir dans le sens de l'efficacité écologique et d'attacher de l'importance à un rapport coûts/efficacité qui puisse se justifier.

L'un des points principaux de ce projet est la mise sur pied d'un système national de recyclage des matières plastiques pour les ménages. A cela s'ajoutent entre autres la définition d'indicateurs judicieux pour l'efficacité écologique et leur communication, ainsi qu'une optimisation du recyclage des déchets urbains. Ce dernier point requiert des synergies des systèmes de recyclage déjà existants. Grâce à sa position neutre et à l'excellente interconnexion qui règne dans la branche suisse du recyclage, Swiss Recycling est à même d'évaluer et de détecter les potentiels d'avenir du recyclage et de réaliser les synergies nécessaires.

Implication de tous les acteurs
Les voix des acteurs de toutes les branches seront intégrées dans le projet afin d'apporter une contribution durable au paysage suisse du recyclage. Swiss Recycling tient donc à créer des incitations pour l'économie tout en misant sur des solutions facultatives pour la mise en œuvre de nouvelles collectes sélectives. Le seul moyen d'optimiser judicieusement le recyclage ou les collectes sélectives tout en contribuant à concrétiser l'économie verte est que toutes les parties prenantes tirent à la même corde.

Vous aimeriez avoir accès aux présentations du Congrès sur le recyclage pour les communes 2014 ? Vous pouvez les commander par e-mail à Swiss Recycling pour CHF 75.00.

Save the date - Congrès sur le recyclage pour les communes 2015
Le Congrès sur le recyclage pour les communes 2015 aura lieu le 16 janvier 2015 au Palais des Congrès de Bienne. Vous trouverez de plus amples informations et vous aurez la possibilité de vous inscrire sur notre site Internet en temps utile.

Nouveautés: Nouveaux adeptes de renom pour la campagne « Je trie. »

La campagne de sensibilisation de Swiss Recycling, dans laquelle des Suisses de renom se déclarent adeptes du recyclage, a été lancée il y a plus d'une année. Dans l'intervalle, d'autres adeptes célèbres ont pu être recrutés. Les nouveaux venus depuis la dernière vague sont le numéro 3 mondial du tennis Stanislas Wawrinka, l'entraîneur de football Gilbert Gress et le footballeur Valentin Stocker.

Les affiches seront visibles dans les grandes villes suisses à partir du 2 juin 2014. La présence en Suisse romande a par ailleurs été renforcée.
Sur le site Internet www.je-trie.ch, vous trouverez des informations passionnantes sur les adeptes suisses et leurs habitudes de recyclage.

Commande gratuite d'affiches
Vous pouvez commander les affiches gratuites « Je trie. » sur le site de Swiss Recycling. Elles seront bientôt disponibles aussi avec les nouveaux adeptes. Les affiches sont parfaitement appropriées pour les salles de classe et des maîtres, les communes et les places publiques comme les places de jeux, les vitrines et les passages souterrains.

Pour commander des affiches

SLRS lance une sous-campagne
La Fondation Suisse pour le recyclage des sources lumineuses et luminaires (SLRS) a lancé une sous-campagne qui court depuis le 27.01.2014. Les affiches, qui font de la publicité pour le tri des sources lumineuses des déchets, sont rétroéclairées et font donc beaucoup d'effet durant la saison froide.

Collecte optimisée: Deux fois plus de points de collecte facultatifs du PET que de boîtes aux lettres de la Poste.

PET-Recycling Schweiz a pu enregistrer dernièrement le 30'000ème point de collecte facultatif. Il y a désormais deux fois plus de points de collecte que de boîtes aux lettres de la Poste. Pourtant le potentiel n'est pas encore épuisé, notamment dans la consommation à l'emporter.

Avec l'ouverture du 30'000ème point de collecte facultatif du PET à la « Maison Diocésaine Notre-Dame du Silence », centre de formation valaisan, PET-Recycling Schweiz a pu étendre encore son service public. En comptant les points de collecte du PET imposés par la loi dans le commerce de détail, la population suisse dispose désormais à travers le pays d'environ 38'000 possibilités de ramener ses bouteilles pour boissons en PET dans le circuit du recyclage. Seule cette combinaison entre points de collecte du PET imposés et facultatifs permet d'atteindre un taux de valorisation du PET de 81 pour cent.

Un grand potentiel de collecte dans la consommation à l'emporter
Les habitudes de restauration ont énormément évolué ces dernières années. La consommation à l'emporter a par exemple pris de l'ampleur, ce qui se traduit par une augmentation de la vente de petites bouteilles (0,5 litre). Pour éviter au maximum que des bouteilles pour boissons en PET atterrissent dans les déchets faute de possibilités d'élimination, PET-Recycling Schweiz va promouvoir ces prochaines années l'augmentation des points de collecte du PET dans les stations-service, les kiosques et les gares. Les CFF ont déjà annoncé que toutes les grandes gares allaient être équipées prochainement de stations de collecte pour bouteilles de boissons en PET, papier et aluminium.

Une réduction de 124'000 tonnes des émissions de gaz à effet de serre grâce au recyclage du PET
Les efforts en matière de recyclage du PET portent leur fruit. Telle est la constatation de Carbotech AG dans son dernier écobilan. « Etant donné que le système de recyclage du PET permet de recycler 81 % des bouteilles pour boissons en PET et que seuls 19 % sont incinérés, cela réduit les émission de gaz à effet de serre d'environ 124'000 tonnes par année » explique Thomas Kägi, chef de projet chez Carbotech AG. Ce volume économisé correspond aux émissions annuelles de gaz à effet de serre d'environ 33'000 ménages (nombre approximatif de ménages dans le canton de Schaffhouse). Le recyclage est ainsi 50 % plus respectueux de l'environnement que l'élimination via l'incinération des ordures ménagères.

Point de vue: Taux de couverture des coûts élevé dans le recyclage du verre

De nombreuses communes se plaignent que la rétrocession de la TEA ne couvre pas les coûts de collecte du verre. VetroSwiss et Swiss Recycling ont donc examiné les chiffres concernant le recyclage du verre provenant des Swiss Recycling-Check-Up de janvier 2009 à mai 2012. Ont été saisies 161 communes de 10 cantons suisses-alémaniques et de la Principauté du Liechtenstein. Les résultats : plus de 58 pour cent des communes analysées s'en tirent avec la rétrocession de VetroSwiss, voire réalisent un bénéfice considérable. Et 26,8 pour cent atteignent une couverture de 75 % des coûts.

L'optimisation du système logistique permettrait de réduire considérablement les coûts de collecte du verre usagé en bien des endroits.

En moyenne, les communes saisies réalisent un bénéfice d'environ 9 francs par tonne. On relève des différences considérables entre les différents cantons. Par exemple, les 28 communes lucernoises saisies font très bonne figure. Toutes réalisent entre 32 et 61 francs de bénéfice par tonne. A l'opposé, les six communes du canton du Valais saisies comptabilisent entre 59 et 62 francs de perte. Les 38 communes bernoises réalisent en moyenne un bénéfice de 5 francs. La majeure partie des communes s'en tire avec la rétrocession ou ne comptabilise que des pertes mineures.

Des systèmes d'élimination non rentables

VetroSwiss considère que les principales causes de cette insuffisance de couverture des coûts de collecte du verre sont le manque d'optimisation des systèmes logistiques et l'absence de concurrence : en Valais par exemple, le territoire est clairement réparti entre les recycleurs. Il n'y a donc pas de guerre des prix. Dans les cantons de Lucerne, de Berne et d'Argovie, le marché fonctionne : différents recycleurs s'affrontent pour le verre usagé. Cette concurrence fait baisser les prix.

Inutile d'intervenir

Comme le montre l'examen, lorsqu'elles s'y prennent correctement, les communes peuvent réaliser des bénéfices avec la rétrocession de la TEA. VetroSwiss ne voit donc aucune raison d'intervenir pour adapter les taxes TEA. Une rétrocession moyenne ne peut pas couvrir les frais pour tous. Elle doit plutôt servir d'incitation à optimiser la collecte.

Tableau noir: Autres thématiques liées au recyclage

80 pour cent des déchets en Suisse sont des matériaux non valorisables

L'étude «Erhebung der Kehrichtzusammensetzung 2012 (Analyse de la composition des ordures en 2012)» de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) déclare que 80 pour cent des déchets en Suisse sont des matériaux non valorisables et ont bien leur place dans les ordures. en savoir plus

 

Recycling-map.ch avec nouvelle fonction de feed-back pour communes et villes

En tant que commune ou entreprise ayant la responsabilité de plusieurs points de collecte, vous avez désormais la possibilité de faire éditer une liste de vos points de collecte. Vous pouvez sauvegarder ou imprimer cette liste sous la forme d'un fichier PDF avec une page A4 par point de collecte contenant toutes les informations utiles.

Feed-back PDF sur les points de collecte déjà saisis :
Voici comment générer le PDF pour votre commune en 3 étapes :

  • saisissez le NPA et cliquez sur Chercher
  • cliquez sur Sélectionner tout
  • cliquez sur Exporter les points de collecte au format PDF

Pour le feed-back, allez à la page correspondante de votre PDF et cliquez sur le lien de modification qui ouvrira le formulaire de traitement du point de collecte. Vous pouvez y saisir vos adaptations en ligne et nous les transmettre.

Annonce d'un point de collecte pas encore saisi :
Veuillez entrer les données du point de collecte. Une fois qu'elles auront été traitées, les données seront intégrées à la Recycling Map.

Prise de contact générale :
Nous nous tenons volontiers à votre disposition pour toute question, suggestion ou préoccupation.

Le site recycling-map.ch est une offre Internet qui sert à localiser aisément le point de collecte le plus proche pour 38 matériaux répertoriés à ce jour. La Recycling Map existe comme App gratuite pour iPhone/iPad et en nouveauté, en version intégrale pour smartphones Android et comme site Internet mobile. Elle contient des informations en ligne sur env. 16'000 points de collecte et lorsqu'ils sont disponibles, les horaires d'ouverture et la distance au prochain point de collecte sont également mentionnés via un planificateur de trajet. La Recycling Map est disponible en allemand, en français, en italien et en anglais.

 

Le recyclage des textiles est l'affaire de professionnels

Cela fait bien longtemps que les collectes de vêtements usagés ne sont plus des collectes de bienfaisance. Avec un volume estimé de 50'000 tonnes de textiles usagés récoltés en Suisse, une élimination correcte s'impose. Elle doit se justifier sur le plan écologique et donner traditionnellement un coup de pouce aux organisations d'utilité publique. En clair, cela signifie que les collectes de vêtements usagés doivent être effectuées par des recycleurs professionnels de textiles.

C'est précisément pour cette raison que TEXAID a été créée il y a 35 ans par six œuvres d'entraide suisses réputées : cela faisait longtemps que le volume collecté dépassait les besoins effectifs de l'aide directe et devait par conséquent être valorisé de manière professionnelle. Les œuvres d'entraide considéraient et considèrent toujours que leur mission concerne les activités caritatives, et non pas la collecte, le tri et la vente de vêtements usagés. Grâce à son usine de tri la plus moderne d'Europe, TEXAID assume ces tâches avec au total 150 employés fixes, une équipe logistique de 78 personnes et un engagement social et écologique conséquent.

Attribution selon des critères écologiques et économiques

Lors de l'attribution/autorisation de collectes et d'emplacements de containers, il faudrait se demander en priorité quelle entreprise de collecte maîtrise le mieux sa mission. Les critères suivants : professionnalisme de la collecte et du tri, places de travail en Suisse, comportement écologique attesté, partenariat social et création de valeur aussi élevée que possible en Suisse sont ici déterminants. La participation d'œuvres d'entraide et d'organisations caritatives régionales aux recettes est imposée par la tradition ; TEXAID obtient les meilleurs résultats avec une part reconnue d'utilité publique dépassant les 90 % des dividendes.

Les autorités délivrant les autorisations n'ont donc pas à se demander quelle œuvre d'entraide gagne le plus de centimes par kilo de vêtements usagés, mais comment elles peuvent garantir que de la collecte à la valorisation, les textiles usagés suivent la meilleure voie écologique et économique dans le sens voulu par le législateur.

Swiss Recycling

La marque Swiss Recycling est synonyme de qualité supérieure, de transparence et de développement durable à toutes les étapes du recyclage, de la collecte sélective à la valorisation et à l'utilisation du matériau secondaire, en passant par la logistique. Les membres s'engagent à mettre en œuvre les standards définis dans la  Charte  Swiss  Recycling : il s'agit notamment de la transparence au niveau des flux de matières et des flux financiers, de l'optimalisation de la reprise et du développement durable.

Par son travail de communication, Swiss Recycling sensibilise au tri sélectif et au recyclage.  La revalorisation ménage les ressources, économise l'énergie, réduit les émissions de gaz à effet de serre et crée des matières premières secondaires. La collecte sélective correcte est à ce titre absolument cruciale.

Swiss Recycling encourage l'échange d'expériences entre ses membres / partenaires et la réalisation de synergies.  En tant qu'organisation à but non lucratif indépendante, Swiss Recycling est l'interlocutrice compétente pour toutes les questions relatives à la thématique de la collecte sélective et du recyclage.

Swiss Recycling – afin que le Recyclage tourne Rond.

Toutes les organisations de recyclage pratiquant la collecte sélective dans toute la Suisse peuvent adhérer à l'association Swiss Recycling. Ses membres actuels sont les organisations suivantes:
•    FERRO Recycling (boîtes de conserves et tôle d'acier)
•    Coopérative IGORA (emballages en aluminium)
•    INOBAT (piles)
•    PET-Recycling Suisse (bouteilles de boissons en PET)
•    SENS eRecycling (petits et gros appareils électroménagers et électroniques)
•    Fondation Suisse pour le recyclage des sources lumineuses et luminaires SLRS (lampes et éclairages)
•    Swico Recycling (électronique de bureau et de divertissement et télécommunication) 
•    TEXAID Textilverwertungs-AG (textiles et chaussures)
•    VetroSwiss (verre d'emballage)
 

Swiss Recycling
Agence Suisse Romande
En Budron E9
Case postale 402
1052 Le Mont sur Lausanne

Tél. +41 (0)21 654 37 01
Fax +41 (0)21 652 17 12
info(at)swissrecycling.ch
www.swissrecycling.ch

Swiss Recycling
Naglerwiesenstrasse 4
8049 Zurich

Tél. +41 (0)44 342 20 00
Fax +41 (0)44 342 29 55