[Translate to Französisch:]

Essai sur l’économie circulaire dans le secteur suisse de l’ameublement

0      31.05.2022

Communiqués de presse   ––   Articles techniques   ––   Économie circulaire

Pendant trois ans, l’initiative MAKE FURNITURE CIRCULAR a testé l’économie circulaire dans le secteur suisse de l’ameublement. L’objectif était de rendre l’économie circulaire plus visible et plus tangible à travers l’exemple d’un secteur et d’inspirer et d’encourager ainsi d’autres secteurs à essayer elles aussi les approches de l’économie circulaire. L’initiative MAKE FURNITURE CIRCULAR est à présent terminée et le bilan est positif.

Selon l’OCDE, la Suisse fait régulièrement partie des pays qui produisent le plus de déchets urbains au monde, avec une moyenne de 700 kg de déchets par personne et par an. Outre les déchets du secteur de la construction, les milliers de tonnes de meubles et le million de matelas estimés pèsent également lourd dans la balance. Pusch a voulu, en collaboration avec le secteur suisse de l’ameublement, chercher une solution meilleure et plus durable. C’est ainsi qu’est née en 2019 l’initiative MAKE FURNITURE CIRCULAR (MFC). Le Fonds pionnier Migros a été convaincu par cette initiative et a permis de financer l’engagement de trois ans.

Création de six projets pilotes
MFC s’est concentré sur le secteur du mobilier de bureau et des matelas et a lancé des projets pilotes afin d’expérimenter très concrètement l’approche de l’économie circulaire. L’initiative, qui compte désormais six projets pilotes créés entre 2019 et 2021, est aujourd’hui très suivie par le secteur de l’ameublement et par la communauté de l’économie circulaire.

  • Cloud Sofa: Canapé design fabriqué à partir d’anciens matelas recyclés – utilisation de matières premières secondaires dans la fabrication de meubles.
  • YourOFFICE:Workspace-as-a-Service avec concept d’ameublement orienté vers l'économie circulaire, d’une part pour les critères de sélection des meubles, d’autre part pour les aspects de traitement et de logistique.
  • Migros Banque: Critères de circularité dans l’achat et l’appel d’offres pour le nouvel ameublement de propres bureaux.
  • Matratzen-Allianz (alliance matelas) : Une initiative sectorielle et un engagement commun améliorant la durabilité de toute une chaîne de création de valeur et créant des avantages pour tous.
  • Matratzenrecycling (recyclage des matelas) : pour pouvoir être intégré dans l’économie circulaire, un objet doit d’abord être recyclable.
  • Matratzen Ecodesign (écoconception des matelas) : maintenir les impacts environnementaux à un niveau bas tout au long du cycle de vie du produit grâce aux « principes d’écoconception » et minimiser la consommation de ressources, promouvoir la capacité de réutilisation et le recyclage des matelas.

Les matelas usagés comme matière première secondaire : Matratzen-Allianz et Cloud Sofa
Il convient de souligner les deux projets pilotes Cloud Sofa et Matratzen-Allianz, qui se poursuivront de manière autonome après la fin du soutien financier. Ces deux projets concernent notre gestion des déchets ou des matières premières secondaires, ne bénéficiant que peu d’attention jusqu’à aujourd’hui en Suisse.

Dans le but de trouver une solution au problème des déchets de matelas, Pusch s’est adressé en 2019, au nom de l’initiative MFC Matratzen, aux parties prenantes de toute la chaîne d’approvisionnement, de production et d’élimination. C’est ainsi qu’au cours des trois dernières années, l’intérêt initialement réservé s’est transformé en un mouvement engagé visant à faire avancer le thème de l’économie circulaire dans le secteur des matelas. L’association Matratzen-Allianz a été créée en fin 2021, avec pour objectif d’introduire le recyclage des matelas en Suisse dans un avenir proche. L’alliance compte aujourd’hui plus de 20 membres issus du design, de la production, de la distribution, du recyclage, de l’approvisionnement ainsi que de la science. La participation des pouvoirs publics serait également souhaitable ; les communes, par exemple, devraient à l’avenir jouer un rôle important dans la logistique de collecte des matelas.

L’économie circulaire veut également résoudre les problèmes de déchets avant tout par l’écoconception selon la devise « Design out waste ». Les objets intelligemment conçus ne produisent pas de déchets, durent longtemps, peuvent être nettoyés, rafraîchis, réparés ou tout simplement démontés pour être réutilisés. En collaboration avec FINK Product Design, MFC a relevé ce défi et a eu l’idée du Cloud Sofa, dont les coussins contiennent des matières recyclées (matière première secondaire) issues de déchets de matelas nettoyés. Entre-temps, le célèbre fabricant de meubles Girsberger a rejoint le projet et le premier prototype de Cloud Sofa a pu être présenté au public début mai 2022. FINK et Girsberger poursuivent maintenant le développement du canapé jusqu’à sa commercialisation.

« Rethinking Guide » sur l’économie circulaire
Alors que convertir sa propre entreprise à l’économie circulaire est déjà un défi en soi, convertir tout un secteur relève presque de l’impossible. MAKE FURNITURE CIRCULAR a donc créé un « Rethinking Guide » en ligne sur l’économie circulaire, qui doit motiver à changer de mentalité et à passer concrètement à l’action. Il résume les conclusions d’innombrables entretiens, idées et ateliers avec des entreprises de fabrication, des commerçants, des planificateurs, des architectes, des spécialistes des matériaux et du recyclage, des scientifiques et des designers. Le guide a pour but d’inspirer, de motiver et d’encourager à franchir le pas vers la circularité.

Plus d’élan pour l’économie circulaire
Le concept d’économie circulaire suscite l’enthousiasme. Toutefois, il exige un état d’esprit fondamentalement différent, qui n’est guère familier à notre économie actuelle basée sur le « take-make-waste ». Il ne faut pas sous-estimer les changements que cela implique pour une entreprise, ni le temps nécessaire pour y parvenir. L’une des recommandations de cette initiative de trois ans est que la transformation vers une économie circulaire nécessite des incitations gouvernementales et que les entreprises doivent abandonner leur esprit de concurrence, penser davantage en termes de système et s’associer pour apprendre les unes des autres.

Plus d’informations et de liens :