Verre

Le verre est obtenu par la fusion d’un mélange composé notamment de sable de quartz, de soude et de chaux. Le processus a lieu à environ 1500 degrés Celsius et s’avère très gourmand en énergie. L’utilisation de verre récupéré dans le processus de production permet d’économiser jusqu’à un quart de l’énergie nécessaire.

Circuit

Du point de collecte à la verrerie

En Suisse, le consommateur dispose de plus de 22'000 containers pour le verre trié par couleurs pour éliminer son verre usagé. Ces containers sont vidés régulièrement et les bouteilles sont transportées par rail, en unités de 25 tonnes, jusqu'à l'installation de traitement.

Traitement des tessons

La porcelaine, la céramique et les autres corps étrangers sont séparés manuellement sur le tapis roulant destiné au tri.

Broyeur

Dans le broyeur, les tessons de verre sont réduits à la granulométrie optimale pour le processus de fusion.

Tamis

Le tamisage permet ensuite d'exclure d’autres corps étrangers et les grains trop gros. Les métaux et la céramique sont triés à l'aide de tambours magnétiques et de collecteurs spécifiques. Le papier et les autres matériaux légers sont éliminés par une installation d'aspiration. Le verre usagé traité est ensuite acheminé jusqu'à la production de verre.

Processus de fusion

Le verre usagé et les matières premières secondaires sont fondus à des températures avoisinant les 1'580 degrés Celsius. La principale source d'énergie est le gaz naturel.

Formes des bouteilles

A partir du verre fondu qui s'écoule en continu, des paraisons incandescentes sont découpées et amenées jusqu'au moule ébaucheur via une goulotte. Dans le moule finisseur, l'ébauche reçoit sa forme définitive de récipient au moyen d'air comprimé.

Le refroidissement

La bouteille définitivement formée et encore rougeoyante est refroidie lentement dans le four à recuire afin de compenser les contraintes de matière. Pour terminer, un traitement de surface protège les conteneurs en verre des rayures et améliore leur résistance à la rupture.

Contrôle de qualité

Après avoir quitté le four à recuire, tous les conteneurs subissent un contrôle optique, mécanique et électronique. Les pièces ne répondant pas à la norme sont retirées sans ménagement et renvoyées au four de fusion.

Transportverpackungen

Après le contrôle de qualité, les conteneurs en verre sont chargés entièrement automatiquement sur des palettes et emballés avec un film plastique. Les unités emballées hygiéniquement sont livrées chez les fabricants de denrées alimentaires ou de boissons.

(Source des textes: Vetropack AG)

Collecte sélective

Sont collectés:

  • Toutes les bouteilles en verre comme les bouteilles de boissons, de bière, de vin, d’huile et de vinaigre.
  • Tous les emballages alimentaires en verre portant le sigle du verre recyclable: bocaux de confiture, yogourts, cornichons, épices, etc.
  • Bouteilles en verre du domaine cosmétique: flacons de parfum (uniquement en petites quantités), par exemple.

A noter:

  • La séparation conséquente d’après les couleurs blanc, vert et marron est d’une grande importance pour des questions de qualité. 
  • Les bouteilles en verre bleu, rouge ou multicolore doivent être jetées dans le conteneur du verre vert.
  • Il est conseillé de rincer les récipients en verre avant de les jeter.

N’appartiennent pas à cette fraction:

  • Les métaux, les couvercles et tous les matériaux autres que le verre, sauf les étiquettes. 
  • Les verres, les saladiers et les moules à gratin en verre, les miroirs et les vitres, les pare-brise (⇒ benne de chantier ou ordures ménagères, leur composition chimique étant différente de celle du verre d’emballage).
  • Les assiettes, les tasses, les vases, la céramique, la porcelaine et la terre cuite. (⇒ déchets de construction)
  • Les ampoules et les autres sources lumineuses. (⇒ voir sources lumineuses)

Lieux de collecte

Des points de collecte se trouvent dans toutes les villes et les communes de Suisse. 

Avantages du recyclage

Le verre est comme prédestiné au recyclage: aujourd’hui, la technique permet de produire une nouvelle bouteille à base de verre usagé, sans perte de qualité. Pour obtenir la couleur souhaitée, il suffit dans la pratique d’utiliser environ 85% de verre usagé par bouteille.

Une partie du verre usagé est exporté ou recyclé différemment, notamment en verre cellulaire, un matériau de qualité utilisé dans la construction.
Dans tous les autres cas: le verre reste du verre.

Les usines d’incinération des ordures ménagères n’ont pas besoin de verre pour fonctionner!

Organisation responsable

VetroSwiss est chargée par la Confédération de prélever la taxe d’élimination anticipée (TEA) sur le verre et de la rétrocéder aux ayant-droit. VetroSwiss dispose du savoir-faire, de l’infrastructure et des partenaires parmi les fournisseurs pour garantir une mise en œuvre efficace et transparente de la TEA. Elle réalise un taux de recyclage de 94%.